• Enfances blessées, sociétés appauvries
Enfances blessées, sociétés appauvries

Enfances blessées, sociétés appauvries

Un enfant blessé est une perte sèche pour une société. Un seul enfant blessé dénature et appauvrit la société au point d 'en faire éclater les valeurs les plus fondamentales. Uni société qui n'a plus les moyens d'aider ses enfants est en perte de vitesse et de contrôle. Elle est vouée à l'échec et au désordre, surtout si elle crée le désespoir. En revanche, une société désireuse de soutenir ses enfants est en état de croissance et de développement. Elle engendre l'espoir, la motivation et la créativité des personnes qui la composent. Un ouvrage d'actualité après les violences de la fin d'année 2005 dans de nombreuses villes françaises. La société saura t-elle répondre au mal-être de la jeunesse actuelle ? Un (petit) ouvrage de réflexion pour tous. Extrait du livre : La société représente la somme des valeurs, des potentiels et des acquis des individus qui la composent. Elle forme un tout, fait de particularités et d'exceptions qui interagissent pour produire une force commune à tous ses membres. Une société est façonnée par des personnes qui mettent en commun leurs connaissances, leurs expériences et leurs aspirations, pour la faire évoluer et assurer leur propre développement. La société est le résultat de tous ces acquis. Elle abrite la mémoire collective et garde trace du bien et du mal produits par l'espèce humaine depuis la nuit des temps. Elle joue un rôle de référence, d'orientation et de guidage pour assurer la continuité de l'histoire, garder vivant le souvenir des ancêtres et permettre à ses membres d'évoluer. La société représente une vaste mise en commun de l'esprit humain et, à ce titre, elle possède une puissance objective qui assure aux personnes des liens fondamentaux et à l'Humanité sa démarche vers la finalité. C'est la société tout entière qui y perd quand ses membres entreprennent d'agir pour eux seuls, à partir de leurs propres expériences, en lien avec leurs propres besoins et dans le but égoïste d'acquérir des biens et des pouvoirs pour eux-mêmes ou leur clan. La société ne peut que péricliter et cesser d'exister quand les liens se brisent, quand l'identité se perd et quand l'enfant n'a plus la priorité. Elle régresse quand les humains perdent leur dignité ou leur vie dans des guerres ou des agressions de toutes sortes, quand ils subissent des violences et des abandons, quand des enfants sont laissés à eux-mêmes, négligés, agressés, utilisés ou privés de leurs droits fondamentaux, ce qui compromet leur développement. Partout dans le monde et chaque jour, des enfants subissent des haines et des terreurs ou sont privés de biens essentiels. Voir la suite

  • 2896190368

  • Hopital Sainte-Justine

  • Coll.hopital Ste-Justine Paren