• Denys Colomb De Daunant
Denys Colomb De Daunant

Denys Colomb De Daunant

A 85 ans, haute figure symbolique de la Camargue, Denys Colomb de Daunant incarne à lui le patrimoine culturel de la Pro vence et du Languedoc. Né en 1922 à Nîmes, ce personnage hors du commun est un homme aux multiples talents: esprit curieux, grand voyageur épris d'art et de création, écrivain, scénariste, cinéaste, photographe, cavalier, manadier... il a toujours fréquenté et été honoré de l'amitié des plus grandes personnalités du monde des arts et des lettres. Père du mondialement connu Crin Blanc (Hachette, 1953), il en écrivit l'histoire et le scénario et co-réalisa en 1952 le film qui a bouleversé des générations d'enfants et reste aujourd'hui inaltérable. Il est aussi le réalisateur du Songe des Chevaux sauvages, Ours d'or à Berlin en 1960. Mais il est également connu pour ses travaux photographiques consacrés à la capture du mouvement à une époque où l'image fixe était la norme et fondés sur un procédé inédit et précurseur consistant à opposer le mouvement de l'appareil au mouvement du sujet, permettant un rendu d'aquarelle sans la moindre retouche. Ses photos ont été exposées et publiées dans de nombreux ouvrages. Sa vie elle-même est un roman: après une enfance heureuse en Camargue, au mas de Cacharel qui appartient à sa famille depuis des siècles, il est contraint de fuir la France sous l'Occupation pour avoir insulté un officier allemand. Il arrive alors dans l'Espagne de l'après guerre civile où il connaît les geôles franquistes, les camps de prisonniers et la misère. De retour à Cacharel, il se consacre à ses passions, entouré des plus grandes personnalités de l'époque, de Dali à Angel Peralta et de Picasso à Hemingway. L'écriture est pour lui depuis toujours une nécessité et une pratique continue. Il a ainsi accumulé au cours de sa vie poésies, textes achevés et projets de romans. Les trois livres qui paraissent aujourd'hui, bien que situés au Maroc, en Espagne et en Amazonie, sont unis par une même manière de confronter passé et présent, terroir et modernité, dans une langue élégante, pure et simple, nourrie des rythmes profonds de la terre méditerranéenne et de l'humilité du Félibre. Figure incontournable du patrimoine culturel camarguais, symbole vivant du passage de la Camargue félibréenne à la Camargue touristique d'aujourd'hui, il a fondé sur ses terres le premier hôtel pour cavaliers, a été directeur d'arènes aux Saintes-Maries-de-la-Mer et a lui-même toréé. Amoureux fervent de sa région, il a fait tout ce qui était en son pouvoir pour en préserver le milieu naturel, protégeant l'intégrité naturelle de son domaine, luttant contre les usines polluantes, les poteaux électriques... Extrait du livre: Carthagène de Colombie, 2091. Je suis Plume. La situation m'est d'un ridicule pénétrant : pour inaugurer sa propre statue de son vivant, il faut être Mistral ou Lyautey afin de se trouver confortable dans une cérémonie du style. Je me souviendrai de ce 21 janvier 2091. Ce monument de trente-deux mètres de haut, recouvert d'un voile gris, trônant sur cette estrade tout en face de mon nez. Ces deux cent vingt fauteuils occupés par des sommités du monde entier venues pour ma glorification. J'ai l'impression d'assister à la répétition de mes propres funérailles ou tout simplement à ma momification. Une envie qui ne m'appartient pas m'envahit. Déclarer à cet entourage que je mesure 1,52 mètre, pèse quarante-deux kilos et que, malgré les progrès de la sacro-sainte science, j'ai tout de même cent quatorze ans, chose courante maintenant. C'est en 1995 que l'on a commencé à nous prolonger décemment. Il serait tout de même temps de me laisser tranquillement exister. Voir la suite

  • 2846261024

  • Au diable vauvert