• La gloire et l'echafaud
La gloire et l'echafaud

La gloire et l'echafaud

A travers le destin exceptionnel d'un architecte issu d'une famille de la bourgeoisie lorraine qui, après avoir bénéfici é des faveurs du roi Stanislas à Nancy et contribué à l'embellissement de cette ville, se retrouva à Versailles chargé de veiller au confort et au délassement de la reine, c'est un parcours emblématique que Patrice Higonnet retrace ici. Car Richard Mique, anobli de fraîche date, « parvenu » par ses propres moyens et son talent, propriétaire d'une petite seigneurie qu'il a pour seule ambition de léguer à ses descendants, peu courtisan, favorable aux idées d'un réformisme modéré, se trouve emporté par la Révolution, trois semaines après la chute de Robespierre. Son cas nous permet d'entrevoir celui des milliers de victimes de la Terreur, exécutées pour des raisons qui n'avaient le plus souvent rien à voir avec un quelconque « idéal » révolutionnaire, mais beaucoup avec des dénonciations et des revanches individuelles. Mique a payé pour un différend vieux de plus de vingt ans, qui l'opposait à un escroc ; il a entraîné sa famille, qu'il voulait protéger, dans sa chute. C'est une autre histoire de la Révolution qui s'écrit à travers la sienne : loin des dogmes et des théories, mais près des hommes, de leurs destins singuliers, surgit ainsi une vérité plus étroite et pas moins profonde. L'auteur est professeur à Harvard, spécialiste de l'étude comparée des révolutions française et américaine, ainsi que de l'art et de la littérature aux XVIIIe et XIXe siècles. En français, il a publié : Paris capitale du monde, des Lumières au surréalisme, Tallandier, 2006. Voir la suite

  • 2363580060

  • Vendemiaire

  • Chroniques

  • Chroniques